Les enfants, il faut qu’on parle !

Au moment de parler du projet de l’école à la maison avec mes enfants, j’étais un peu stressée. J‘avais peur qu’ils ne comprennent pas ma démarche et souhaitent poursuivre une scolarité « normale ».

Mais je me suis trompée. J’ai expliqué mon projet à mes garçons en leur disant que je souhaitais les inscrire à un cours par correspondance et m’occuper moi-même de leur instruction. Ils m’ont alors demandé : « mais alors ça veut dire qu’on ira plus au collège ? On verra plus nos copains ?« 

Je m’attendais à cette fameuse question des copains et j’avais prévu le coup ! Je leur ai dit que oui, ils ne verraient plus leurs copains dans le cadre du collège, mais qu’ils pourraient les retrouver le mercredi et le week-end et profiter de ces moments avec eux. Je leur ai expliqué également que j’avais cherché et trouvé des familles qui pratiquaient également l’instruction en famille et qu’ils allaient donc rencontrer de nouvelles personnes et des enfants dans la même situation qu’eux.

À partir de ce moment-là, ils étaient déjà soulagés (et moi aussi !) et ont posé quelques questions que le fonctionnement des CPC. Je leur ai donc parlé du cours que j’avais choisi pour eux en leur expliquant les spécificités de cette école à distance. Puis nous avons parlé de toutes les possibilités qui s’ouvraient à nous avec le choix de l’école à la maison : activité extérieure, rencontre avec d’autre famille IEF, sorties pédagogiques, travail en suivant leur rythme…

Ils ont été ravis et sont maintenant pressés de débuter cette nouvelle aventure.

Seul mon petit dernier âgé de 6 ans ne veut pas faire l’école à la maison pour le moment. Il a peur de perdre tous ces amis. Mais il hésite parce qu’il aimerait aussi profiter des avantages que propose cette méthode d’instruction. Nous le laissons prendre le temps de réfléchir et revenir peut-être sur sa décision.

Je pense que quand il verra l’évolution de ces deux grands frères, il nous rejoindra dans l’aventure ! Mais en attendant, on le laisse choisir d’aller à l’école à la prochaine rentrée.

Et vous, comment avez-vous parlé de l’IEF à vos enfants ? Comment ont-ils réagi ?